Tapuscrit de "Si el asesino fuera inocente" (1956)
par : Cécile BRAILLON-CHANTRAINE

Présentation

Si el asesino fuera inocente a été représentée en octobre 1956 par la troupe indépendante uruguayenne La Máscara et mise en scène par Carlos Denis Molina lui-même.

Pièce à l’intrigue policière basée sur une usurpation d’identité, Si el asesino fuera inocente explore en fait des inquiétudes d’ordre philosophique telles que la question de l’individualité, le problème de la clairvoyance et la sincérité du sentiment amoureux.

L’action se déroulant à Paris et les protagonistes portant des noms empruntés à la littérature et au cinéma français, cette pièce témoigne de l’immense impact culturel que les séjours en France et en Europe de Carlos Denis Molina ont pu avoir sur sa formation dramatique.

Notice

Titre propre Si el asesino fuera inocente
Titre forgé Si el asesino fuera inocente – Deuxième version-
Auteur Carlos Denis Molina
Dates extrêmes 1956

 

DESCRIPTION

 

Support Feuillets
Type Tapuscrit
Collation

61 feuillets ; numérotation de 2 à 24 (Acte I) ; seul le premier feuillet de l’acte II est numéroté 24 et les dix-huit feuillets restant de cette acte ne sont pas numérotés ; numérotation de 1 à 4 (Acte III- tableau 1) ; de 1 à 9 (acte III- tableau 2) ; les trois derniers feuillets ne sont pas numérotés.

Format

280 mm sur 224 mm

Etat général Moyen
Reliure Feuillets reliés par des attaches parisiennes
Etat des feuillets Moyen
Etat des feuillets - Note

Déchirure au premier feuillet ; l’encre s’estompe.

Notes

Pagination manuscrite et tapuscrite.

Numérisation Oui. Consulter le tapuscrit

 

DESCRIPTION ANALYTIQUE

 

Genre Pièce de théatre
Courant Théâtre réalisme critique
Représentation Oui
Représentation - Notes

23 octobre 1956 par la troupe indépendante La Máscara sous la direction de Carlos Denis Molina dans la salle du Théâtre Victoria (Montevideo).

Publication Non

 

RENVOIS DANS LE FONDS

 

Renvoi dossier génétique si el asesino fuera inocente
Analyse

Il s’agit de la version finale de la pièce "Si el asesino inocente". La pièce est en trois actes en sept tableaux. Le texte est précédé d’un résumé de l’intrigue de la pièce.

Mentions légales Fonds ALCIDES - GIRALDI Archives Carlos Denis Molina Montevideo / Lille